Accueil du site > Archives

Archives

Dernier ajout : 20 février 2014.

Dans ces archives, les gros blocs qui manquent, c’est d’une part Magazine et d’autre part Têtu. Magazine car il faut que chaque numéro soit scanné et présenté avec les commentaires et annecdotes sur chaque numéro. Je pense que ce serait fait dans les mois qui viennent. Têtu parce que tout le monde attend le jour où, peut-être, les archives des 15 premières années du magazine seront disponibles online, ce qui me paraît urgent. Après tout, je fais partie de ces gens qui pensent que Têtu rassemble une grande partie de l’histoire récente des LGBT et du sida. C’est devenu une tarte à la crème de parler de mémoire gay, mais ceux qui la possèdent ne la partagent pas et il ne sera pas dit que je me serai assis sur les documents historiques que je possède sans les partager gratuitement, d’une manière libre.

  • Le selfie dans Tecknikart Mademoiselle

    Un long texte sur l’intérêt du selfie, mais surtout dans sa signification sexuelle et son intérêt dans l’évolution de la sexualité, particulièrement chez les jeunes.

  • La ferme de mon père

  • Home by Fred Favelaud (octobre 2013)

  • Home par Didier Reynaud

  • Collage dans la chambre d’amis

    C’est le dernier mur que je n’avais pas peint dans la maison depuis... 11 ans. En fait j’ai fait un collage. Maybe I should get paid.

  • Un été au jardin pour L.Art Magazine

    J’ai lu récemment une chronique sur la nécessité d’être immobile quand on écrit. Ceux qui ont envie d’écrire se demandent parfois qu’il existe des recettes. Comment arriver à ce moment où les mots viennent par eux-mêmes et dépassent l’inspiration. Surtout à une époque où nous sommes constamment sur Internet, via le portable ou ailleurs. Le chroniqueur disait que les gens bougent trop et c’est un fait, nous n’avons jamais autant gesticulé qu’aujourd’hui. Nous sommes sans cesse dans le mouvement d’un point A à un point B. L’écriture est forcément un moment d’immobilité, même quand on est dans le train (comme en ce moment même) ou dans l’avion. Il faut pouvoir s’arrêter pour taper un texte sur son ordi ou son iPad. Bien que j’ai vu à New York des étudiants taper sur leur ordi portable en marchant dans la rue mais là-bas, c’est vrai, les trottoirs sont larges sur la 14ème Rue. Il faut pourtant parvenir à une certaine immobilité pour laisser les mots vous envahir et je n’ai pas d’autre conseil à offrir à ceux qui veulent écrire, à part le fait de prendre l’habitude de noter toutes les idées qui traversent votre esprit. Ecrire est un travail et même lorsqu’on écrit pas, il faut emmagasiner des listes d’idées, comme dans n’importe que métier.

  • Mon Tumblr dans Technikart Mademoiselle

  • Mahdia, La Chiffa, 40 ans après

  • More photos des années 80

  • Mahdia (Burdeau), La Chiffa, Algérie

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love