Accueil du site > Politique / Sida > Act Up > Commission médicale, 1992

Commission médicale, 1992

mercredi 6 octobre 2010 ,par Didier Lestrade

Un des plus beaux souvenirs de ces années à se coltiner des centaines de réunions de la Commission Médicale d’Act Up, c’est le week-end que nous avons passé dans la maison des parents de Nicolas Roche, je ne sais plus où. C’était deux jours de travail pour que le groupe qui participait aux réunions du TRT-5 naissant puisse s’organiser. Il y a cette photo où on est (de gauche à droite) : Alain Volny-Anne, Maryvonne Molina, moi, Nathalie Dragon, X qui ne veut pas être mentionné sur cette photo (Nicolas prenait la photo) dans le divan du salon.

Je crois que je n’ai jamais vu, de ma vie, une maison si belle. Tout l’intérieur était signé du design des années 40, 50, et tout semblait figé dans une sorte de perfection esthétique du design le plus beau, mais le plus simple aussi. Des meubles massifs en bois, des poteries, du béton poli au sol, et même les chambres au premier étage semblaient être bloquées dans un moment de rêverie d’enfance, avec les livres laissés sur des étagères. Du sol au plafond, je n’ai jamais vu quelque chose de si pur, de si lourd et simple à la fois. Je criais sans arrêt sur Nicolas "Mais tout est beau ici, c’est PAS POSSIBLE" et il souriait, d’une manière adorable, sans se la péter, comme il est quoi. Un moment de bonheur complet, sans arrières pensées, avant les séparations idéologiques, quand nous étions en train de nous organiser pour lutter contre les labos, contre la molesse de Aides, contre les institutions. Et le truc formidable, c’est que j’ai le compte-rendu de ces deux jours de travail, que je scannerai quand je m’attaquerai aux archives d’Act Up.

Deux ans après, Nathalie est morte du sida.

The big picture Nathalie X et moiself Dear Nicolas et moiself
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love