Accueil du site > Porno > Breakers

Classic !

Breakers

samedi 29 janvier 2011 ,par Didier Lestrade

This Bruce Cam masterpiece hurts. It really really hurt to see that Eduardo / Arpad / Baressi shower scene, we wish we were there, and the fisting bonus is like a prayer for some kind of holy Hindu cow that would be Alex, enjoying every minit of the sweetest and sexiest fist of all time. It’s not fair. Clone heaven with guys who treat each other like it’s 1983 again. Amen to that. But not fair.

de Bruce Cam (Titan, 2007)

Cast : Joey Victor Banda, Alex Baressi, Eduardo, Arpad Miklos, Damien crosse, Diesel Washington, Tony Buff, François Sagat, Dillon Buck, Darius Drake, Dean Flynn, Rick Van Sant, Jackson Wild

Double DVD, coffret interne qui se déplie, format 16.9ème anamorphique, cette superproduction rassemble 13 des acteurs les plus poilus et machos de la fin des années 2000. En fait, ça fait du bien de regarder ces films qui se passent au bord de la mer en plein milieu de l’hiver, c’est une sorte de photothérapie, et comme disait (pas à moi !) la Maxime Journiac dans les années 80 : « Suck on it, it’s full of sunshine ! ». Ce film est dédié aux gros mec maousses qui ont échoué sur une plage avec Damien Srosse et Dillon Buck qui reviennent du surf et qui s’embrassent en enlevant leurs combinaisons, se font pipi dessus quand même (ah si ça sert pas à ça !) et se sucent pendant que Sagat regarde de derrière un rocher. Damien headfucke Jason au soleil et ils se branlent avec le bruit du ressac tout autour. Ils vont ensuite dans un van de surfers les salauds, more headfucking de la part de Damien qui va enculer ensuite Jackson the mean way, comme il le fait parfois. Tis hot.

Dean Flynn et Rick Van Sant campent dans les bois et le flic Tony Buff passe par là, pas content parce que les autres laissent traîner leurs détritus et pour se venger Tony cravache Dean au sang et fiste Rick. Il y a un message écolo là-dedans : don’t be messy or else ! Donc on est là en pleine nature avec Rick avec le méchant Tony dans son cul. Comme ils sont très bons à ce jeu l’un comme l’autre, ils jouissent puis se pissent dessus, tout ça dans une bonne ambiance d’arrêt repos sur le bord de la route. C’est pas fini et ils débarquent dans une grande baraque avec une hauteur de plafond de, allez, je dirais 7 mètres facile, longue session de pipes très bien faites, enculades, Tony fait jouir Ricky pendant qu’il l’encule et le branle, puis Tony jouit jusqu’à la cuisine et Dean, ben je suis un peu vénère car a pas vu son visage lors des deux orgasmes donc je boude. Et c’est tout pour le DVD1 mais, bien sûr, les scènes importantes sont sur le DVD2.

Et ça commence avec Sagat et Darius Drake qui se sucent à peine et passent tout de suite à l’enculade (je vais pas dire sodomie quand même) et je peux pas dire grand chose de cette scène car c’est très bien foutu mais Sagat et Drake me font trop penser à deux amis proches donc j’y arrive jamais. Et après on arrive à la torture du film : Eduardo, Arpad Miklos et Alex Baressi rentrent de la pêche avec leurs grosses genouillères et vont se laver, comme des pêcheurs prolos, dans une douche d’extérieur qui n’est pas pour 2, ou 3 personnes, mais on peut mettre la moitieé de la Folsom là-dedans. Voir ces 3 mecs (non américains) parmi les plus machos de Titan s’embrasser et se sucer sous l’eau chaude, c’est presque écœurant tellement on se dit merde, j’ai même pas ça même dans mes rêves. Et après ils se sèchent les uns les autres comme 3 nounours ! Je me rappelle qu’en 2007, cette scène était tellement too much pour moi quand c’est sorti que j’y arrivais pas. Ils se sèchent, donc, y’a une ambiance sympa de mecs qui savent qui vont s’amuser et Arpad commence tout de suite à sucer Alex en se faisant bouffer le cul par Eduardo. C’est comme s’il y avait des poils partout ! C’est un supplice c’te truc ! Alex se fait enculer, puis c’est au tour d’Eduardo par Arpad et c’est là que votre mère appelle. Nan je rigole. Super beaux plans d’orgasme, Arpad honore les pecs poilus d’Eduardo en jouissant sur tout le trail de ses poils. Que des mecs sympas.

Normalement, là, ça commence à devenir un bon film. Mais il y a une scène avec Diesel Washington et Dillon Buck qui vont baiser Victor Banda comme si c’était leur sextoy. On est à nouveau dans le bois, bien loin de la mer je trouve, pour un film qui s’appelle Breakers, et je vous la fais vite parce qu’autrement on y passe la journée. Diesel étant le black monumental que l’on sait, vous imaginez ce qu’il peut faire du petit Banda. Qu’est-ce qu’il est beau et bandant ce mec ! L’Espagne !

Sagat qui a passé tout le film à regarder en douce les autres scènes, en cachette, se trouve à nouveau avec Tony Buff et Darius Falke. Tony baise les deux à l’arrière de son super joli truck rouge-foncé-usé-mat, du pipi encore pendant ce qui ressemble à des heures (bon il faudra qu’on m’explique comment ils arrivent à pisser deux litres d’eau mais c’est bandant) et ça finit encore par des jets de sperme super bien filmés. Bruce Cam aux commandes.

Et le pire, c’est que la meilleure scène est peut-être celle du bonus. Après la scène de la douche, Arpad, Eduardo et Alex Baressi font les prolongations avec du fist. Baressi est connu pour être un très bon fisté, il a un cul poilu si immense que c’est pas du tout du fist de folle maigre tatouée SM, là on est comme si c’était l’accouchement d’une génisse. Avoir deux mecs comme Arpad et Eduardo en train de se pencher sur lui, je sais pas moi, on dirait les 3 Mages. Scène la plus excitante, peinard, avec des mecs poilus, bourrés de soleil et de poils décolorés par la mer. En fait, franchement, c’est un fist qui aurait besoin de durer un ptit plus longtemps, on a envie de rabe. Torture.

SAFE

Damien & Jackson Wild nasty Damien Jackson in the sun Inside Damien's D comes Tony Buff's victory smile Alex and Eduardo wet kiss Arpad Miklos is king Alex Baresi's glory Eduardo comes Arpad on top Cheesy but real the Washington Diesel Dillon Buck & Diesel fantastic Victor Banda Alex all happy Damn !
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love