Accueil du site > Porno > Giants, Part One

*****

Giants, Part One

mercredi 25 mai 2011 ,par Didier Lestrade

Major prod for Raging with both Chris Ward & Steve Cruz as directors. D.O. shines through the movie, and Logan + Aybars duo is the works for me, but I still prefer the Part 2, soon to be reviewed right here. More to come, as they say.

de Chris Ward et Steve Cruz (Raging Stallion, 2011)

Cast : D.O., Aybars, Logan McCree, Wilfried Knight, Francesco D’Macho, Rusty Stevens, Marcus Mojo, David V

La dernière superproduction de Raging, en deux volumes et je ne sais pas pourquoi, je préfère encore une fois le deuxième. Il y a un truc étrange dans ces films. Sur le papier, c’est que des superstars. D.O. a signé un contrat en béton pour une exclusivité chez Raging et c’est vraiment un des acteurs majeurs d’aujourd’hui, il est objectivement immense, enfin un mec avec des cheveux longs, bite superbe toujours dure et quel baiseur. D’un autre côté, il y a des acteurs ici dont on commence vraiment à se fatiguer comme Francesco D’Macho que j’aime bien, mais là on a tout vu de lui, il n’y a absolument rien de nouveau chez ce type qui a toujours été limite de tomber dans la case des mauvais baiseurs.

Bref, je vais essayer d’expliquer pourquoi ce film n’est pas un classique, ou même un 5 étoiles, en fait si, yes but no but yes but no, car c’est assez confus dans mon esprit (trailer herehttps://store.ragingstallion.com/sh...). Je crois qu’il manque un vrai vrai climax à ce film et je ne sais pas à quoi c’est du. En plus, c’est pas la première fois que ça arrive.

On est dans la Napa Valley et les vignobles, tout est beau, il fait un temps superbe, le soleil est incroyablement bleu et c’est tourné en septembre 2010. Le film commence par 2 new-comers, le blond cendré Marcus Mojo qui a un nom super drôle, et le clone poilu Rusty Stevens qui est intéressant dans le genre casting : grosse baraque pas original en soi, joli pecs poilus, gros format sans être bodybuildé dingue. Il a l’avantage de la nouveauté, mais pas que ça, c’est une bonne trouvaille : bite dure, il a vraiment un truc pour lui. On passe directement de la pipe que lui fait Marcus à l’enculade sur la terrasse à l’ombre et Rusty est bon, sensuel, lent, profond. Marcus est heureux, souvent un sourire au visage pendant que l’autre le laboure. C’est quand il s’allonge sur le dos et que Rusty l’encule en le branlant que ça devient vraiment chaud. Marcus transpire de partout et jouit super bien.

D.O est dans sa baignoire avec une flute de Champy et D’Macho se rase. Y’a un truc qu’il faut dire tout de suite avec D.O. c’est que ce n’est pas seulement un top inattaquable, c’est que c’est un très bon suceur aussi. Raging se spécialise désormais dans des scènes de pipes qui durent super longtemps, surtout dans d’autres scènes des deux DVDs. O.D. encule Francesco tout en le rimant régulièrement, c’est sympa et il jouit debout en faisant des mouvements de bassins uniques à lui, avec beaucoup de sperme, au moins dix jets.

OK, après c’est le moment européen avec l’allemand Logan McCree et le français Wilfried Knight. Logan a pris de la masse musculaire, Wilfried est toujours aussi baraqué/poilu et les filles, cette scène de blowjob est unique. Wilfried tremble quand on le suce et Logan l’encule tout de suite après. Puis on change de position et de rôle et Wilfried encule Logan lentement, avec passion. Le seul truc qui me fait chier c’est Logan qui crie toujours le même « oh oh oh » tout le temps.

Première scène vraiment importante du film avec un duo évident et attendu, celui de D.O et Aybars qui avait marqué tout le monde dans "Tales of the Arabian Nights". On a à faire à deux bruns avec cheveux longs et barbes, l’un poilu, tous les deux tops, ils se ressemblent beaucoup. Les blowjobs sont vraiment bien, il faut voir ces deux barbus se sucer en plein air avec ce ciel bleu pur derrière et les pins et les eucalyptus. Ils sont tous les deux excités et David V passe par là et le pauvre, c’est lui qui va se taper les deux sur la table de la terrasse. Je dis le pauvre car il faut assurer avec eux. D.O. encule tellement bien, c’est le mec qui dirige tout pendant qu’Aybars headfucks David puis lui saute dessus et se démène comme un branque. Ensuite David s’assoit sur D.O., toujours très dur qu’on voit de profil sur fond de vignobles. En fait, je crois savoir ce qui m’ennuie avec ce film, c’est que les orgasmes sont filmés trop serrés, sauf D.O. qui fait à nouveau le coup de jouir en contre plongée, et il est très fort à ça.

Next, un duo Aybars / Logan McCree. Bon je crois que ces deux-là étaient faits pour s’entendre depuis le début. Il y a de drôles de rumeurs qui circulent sur Logan McCree, je crois qu’il est en train de mal tourner, sûrement que San Francisco a foutu en l’air la psyché de ce kid teuton amoureux de forêts, de nature et de loups. Il n’empêche que les quelques kilos pris lui vont très bien, il a un côté plus épais, moins punk, puis expressif. Et, de fait, quand il se fait sucer par Aybars, c’est le sommet de ce Part One. Il bouge vraiment avec tout son corps lors de ce blowjob qui dure super longtemps, et il rend la pareille quand il suce Aybars alors que la nuit est tombée. Aybars encule Logan par derrière puis Logan s’assoit sur lui et là c’est le climax du film, y’a rien à dire, super bien filmé, beaucoup de technique et de passion à la fois. Un bon film en fait, mais le meilleur est sur le deuxième DVD methinks.

SAFE

Marcus Mojo Marcus all sweaty Rusty Stevens Francesco D'Macho spits D.O. rides Logan McCree our Wilfried Knight ! Logan looks good Aybars & D.O. David V comes over D.O. gets mad Love that shot of D.O. Another D.O. shot !
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love