Accueil du site > Porno > Le divan dans le porno gay

Le divan dans le porno gay

mercredi 6 mars 2013 ,par Didier Lestrade

Je me demande pourquoi personne n’a remarqué l’importance du divan dans le porno quand tant de gens associent le divan avec la psychanalyse. D’un coté le divan pour le fun, de l’autre le divan de la souffrance. Avec la prédominance du porno amateur, ce meuble à utilisation variable est pourtant en train de détrôner (si j’ose dire) le lit comme l’endroit le plus pratique pour faire l’amour et les studios en tout genre en font souvent le centre de l’action.

Oubliés les décors sophistiqués dans les baraques pas possibles, dépassés les parkings tous-terrains glauques ou franchement, ni vous ni moi n’avons envie d’aller à moins d’avoir un fétiche particulier pour le gravier. Le porno moderne nous montre sans cesse que la meilleure manière de baiser, c’est assis, merci.

Bien sûr, c’est difficile lorsque le seul divan de la maison est la propriété exclusive du gros chien ou, pire, des 5 chats, ou les 6 à la fois, ce qui est un downer assuré. Baiser sur un tissu avec des gros poils d’angora, merci. Pas fun non plus quand le tissu du chien pue les pets aux croquettes. Difficile aussi quand le divan est un méchant clic clac qui couine dès qu’un mec de 70 kilos s’assoit dessus, alors, pensez, deux hommes, ça devient très vite Groland. Mais franchement, le divan est le meuble le plus sex friendly pour le mec actif comme le mec passif.

D’abord ça commence avec le fait d’être confortable. Le sexe idéal, c’est lorsque deux mecs se paluchent en regardant un film de cul et la plupart des films de Broke Straight Boys commencent comme ça, ainsi on a évité tout le délire du scénario des méchants films de Michael Lucas où il faut faire 5 minutes avance rapide pour qu’on arrive au début du blow-job. On dirait que ces mecs vivent littéralement dans ces divans, on les imagine avec leurs bières à la maison, ils font face à la caméra bien posée de face et comme ils sont assis, c’est presque le meilleur angle : on voit leurs jambes, leur torse, le visage, la bite déjà toute droite. Quand les deux mecs se branlent, c’est complètement égalitaire, ils sont au même niveau, comme des dudes quoi.

Dès que les fellations commencent, on comprend pourquoi le divan est idéal. Il y en a un qui prend son pied, plein sud, avec l’autre qui le suce sur le coté ou à genoux entre les jambes. On peut continuer comme ça pendant longtemps parce qu’il y a plein d’angles possibles qui font que la bite est bien droite avec un plan frontal, de côté, par dessus, par dessous, on voit aussi bien le torse du mec qui suce. C’est décontracté même quand le mec qui se fait sucer prend la tête de l’autre comme il le ferait avec un jack. Head fuck quoi.

Quand on passe au rimming ou à l’enculade, le divan est toujours aussi pratique qu’un lit, surtout le méchant lit qui est à hauteur du sol (solide et stable, mais très limité, je l’ai déjà dit quelque part). Avec le divan, les positions s’enchainent de manière plus spontanée car il y a toujours plein de trucs pour s’appuyer comme les accoudoirs qui font de très bons appuie tête quand on est sur le dos. On est bien calé dans n’importe quelle position et forcement, c’est le meilleur endroit pour s’assoir sur la bite de quelqu’un, je vous ai entendu les gros cochons au fond de la salle.

Un mec qui n’est pas chaud pour baiser dans un divan, il faut s’en méfier. Soit il ne veut pas faire de taches sur son joli canapé (mais on peut mettre un drap nan ? Ah bon t’as peur que la femme de ménage t’engueule parce qu’il y a des taches de gel silicone ? C’est toi le boss chez toi ou c’est elle ? Just asking), soit il considère que le divan est off-limits parce qu’il est signé tu comprends, je l’ai acheté au Louvre des Antiquaires, ou alors il ne veut pas baiser dessus parce que c’est pas assez "romantique" et ça, bon, faut l’accepter car le romantisme passe avant tout, c’est la particularité de ce site. Vous êtes chez Lestrade, pas chez Paddy O’Brian, okay ?

Dans les films pornos de Sean Cody, on se demande comment ils arrivent à ravoir le tissu du divan parce que, quand même, on voit des mecs juter des décilitres de sperme sur le tweed mais d’un autre coté, tout le monde sait que ces textiles modernes sont très versatiles. Par exemple, chez ChaosMen, ça se passe presque toujours dans le même studio préfabriqué et peut-être qu’ils ont 20 divans identiques hors cadre. Ma théorie, aussi bonne qu’une autre : il y a un réflexe automatique de la part du fan porno. Il a vu tellement de mecs bandants passer sur ce divan gris que le meuble, en lui-même, est une annonce de plaisir renouvelé. Il peut même délirer dans sa tête. Après tout, si le divan est là, c’est qu’il a été choisi par le réalisateur qui l’a préféré à un autre modèle de divan selon une grille d’évaluation drastique, sans oublier le fait qu’il a résisté à des séances de baise désormais célèbres où 2 mecs baraqués ont dépensé du kilojoule comme s’ils étaient sur une machine de salle de gym.

Aussi, sans en faire un délire fétichiste (loin de moi cette idée), la vision d’un divan dans un film porno, c’est toujours l’assurance que ça va être bien filmé. L’éclairage est de face, on n’est pas dans la millième scène de club SM mal éclairé à la Dark Alley pour "laisser la part à l’imagination" mon cul oui. Et comme je disais, tous les mecs sont plus jolis quand ils sont assis. On a passé les années 2000 à voir les hommes baiser de profil comme des égyptiens, aujourd’hui on voit l’acteur dans une position d’attente peinarde, ce qui enlève beaucoup de stress et Arpad Miklos serait peut être encore vivant s’il n’avait pas eu à faire tous ces films debout. Seules limites, les mecs qui ont des cuisses amaigries (ben oui, 25 ans de séropositivité, vous imaginez quoi ?) ou alors les mecs vraiment obèses car là on voit plus du tout la bite, il faut aller la chercher (enfin vous, moi je ne suis pas du tout mon truc) entre des plis et des plis de tissu adieux, tiens je l’ai trouvée, je vais la coller avec du gaffeur comme ça on sait où elle est.

Dans certains films, on voit aussi un des mecs du divan en train de fumer une clope avant de se faire sucer, toujours un truc sexy à notre époque et je suis sûr qu’un jour on verra un Black américain en train d’apprécier son Rémy Martin dans le divan aussi. Le mieux, c’est le divan au milieu de la pièce, ce qui permet de jouer avec plein de positions par devant et par derrière (no pun intended). Bref, on attend le jour où on verra une pub de divan d’Ikea avec marqué dessus "Approved by Kristen Bjorn" ou else mais on peut toujours rêver et puis le scandale des produits alimentaires à base fécale vient juste d’affecter la grande marque suédoise. Faut pas casser le romantisme hein.

Joe Parker & Brad Cambell John Glyserin & Josh Long Joe Parker & Dean Slater Johnny Forza @ Blake Bennet Andrew Jakk @ Christian Sharp Jed @ Jaimie Raymond & Jarek
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love