Accueil du site > Porno > Le porno par la petite lucarne

Le porno par la petite lucarne

mercredi 2 mai 2012 ,par Didier Lestrade

La majorité des gens qui regardent du porno, de nos jours, le font dans un cadre très réduit, et de tous les côtés. Je m’explique. Ils regardent ça sur leur ordi portable, ou sur leur iPad, et souvent dans la lucarne à l’intérieur de l’écran, comme lorsqu’ils skypent ou discutent en se branlant sur un site de webcam. Ou alors ils sont sur Xtube où il vaut mieux garder le petit écran car autrement, en plein cadre, on perd tellement de définition que l’image est trop nulle et ça revient à se branler sur 3 pixels de merde. Ou alors ils regardent du porno sur leur téléphone portable et tout le monde n’a pas un iPhone et là je trouve le procédé carrément hérétique, c’est comme si on admirait la bite de Barret Long mais là il faut la regarder avec une loupe parce que sur l’écran elle ne fait que 2 millimètres.

Oui, vous avez bien lu, une bite de 2 millimètres, c’est pas banal ! Allez trouver ça bandant, c’est comme si on vous ramenait au Gutenberg de la sexualité, comme si vous collectionnez des timbres postes de l’erotica. Les gens sont graves. Parce que j’imagine que ça doit donner des situations cocasses qu’il serait temps de montrer dans un film à la American Pie, pour les temps futurs, quand les gens se moqueront en disant "Ah, ils étaient vraiment désespérés en 2012". C’est un peu ce que l’on pense aujourd’hui des techniques ridicules du sexe du milieu des années 80, sex over the phone et le réseau quand les mecs passaient des heures à essayer de se rencontrer sur une ligne de téléphone saturée de larsens et de gribouillis sonores. Pauvres types quoi. Tout ça pour traverser la ville et se retrouver face à un mec super laidron en plus. Ah les années 80, c’était pas toujours mieux avant ! Bref, le premier film qui montrera des mecs en train de s’exciter sur un écran de téléphone de 4cm sur 4cm, je pense que ça méritera un Oscar. Car 4cm n’a jamais figuré dans les conditions idéales d’un orgasme, ou alors la seule chose qui mesure 4 cm, c’est un glory hole déjà bien trop serré et puis ça n’a rien à voir. Vous imaginez, le lube dans la main droite et le téléphone dans la main gauche ? Quand on sait que le téléphone portable, c’est l’objet courant qui possède le plus de bactéries et que c’est pire que le siège des toilettes publiques, brrrr.

Il y a quelques années, on a tous lu que les télés se mettaient à simplifier à outrance leurs studios de news pour être visibles facilement sur les écrans des téléphones portables. Déjà, pour moi, c’était une triste nouvelle. Après on a vu des studios porno lancer des sous-divisions de labels comme Hot House Backroom pour la VOD avec très peu de décors, un mur tout simple de manière à synthétiser l’action sous son angle le plus élémentaire. Déjà, à l’époque, cela m’avait fait grincer intérieurement, comme si on nous préparait à un Nouvel Erotisme Light. Et puis j’ai fini par comprendre que cela mettait en valeur l’action et le physique des acteurs. En plus, fini les décors péplum à la Kristen Bjorn, dans des ruines maltèques avec des cheminées d’haciendas de 4 mètres et des escaliers dans lesquels les mecs devaient baiser sur chaque marche comme si c’était un numéro de Las Vegas, avec des fanfreluches de velours je vous dis pas. De la broderie et de l’argenterie, comme si c’était une braderie de bobos du boulevard Voltaire. Désormais, la VOD est désormais majoritaire dans le marché du porno, c’est logique qu’un nouveau format en découle.

Mais voilà. Si certains téléchargent les films pour les regarder sur leur écran de télé 46 pouces, ou pire, plus grand que vous et moi, la très grande majorité des gens mattent ces films devant leur ordi (super le confort) ou pire, dans le lit avec le téléphone. C’est la misère du porno 2.0. Je SAIS que tout le monde n’a pas la chance d’avoir sa chambre à soi où un salon disponible à toute heure de la journée et de la nuit parce que Madame est là, les gosses aussi, le chat et le chien, et n’oublions pas le boyfriend qu’est jaloux parce qu’on se branle sur Tom Wolfe. Eeeeek ! Mais quand même. Il y a de quoi se poser des questions sur cette déviance de l’érotisme. On a des télés de super bonne qualité, un son de dingue qui va avec, et tout ce que vous voulez comme sextoys. Et finir par regarder des pornos magnifiques avec des mecs tout aussi magnifiques, tout ça sur un écran d’eBook ou pire, un truc de téléphone plus petit que la main, c’est un gâchis total. Et en plus des films en HD quoi !

Et ça veut dure que les gens sont prêts à sacrifier une grande partie de ce qui rend le porno magique : la lumière, les détails, la définition, tout ce qui vous fait soupirer, à la fin : "Pfwew, that was huge !" ben non, c’était pas huge du tout, c’était la version rikiki, exactement comme le concert unplugged est la version minuscule du Madison Square Garden, une autre manière de vous vendre un concert au même prix mais avec 100 fois moins de lumières et de moyens. Vous vous faites avoir sur le produit parce que l’industrie a trouvé un autre moyen de dénaturer ce que l’on attend d’un vrai artiste et même si vous l’avez téléchargé gratuitement, c’est toujours un plaisir sous standard et c’est vous qui l’encouragez en vous satisfaisant de peu.

Les médias sont tous à se poser la question de l’impact du porno sur la sexualité des gens et des jeunes en particulier. Les sociologues sont totalement friands du truc, même si on se demande s’ils regardent vraiment du porno quand ils se branlent ou même quand ils baisent avec leurs partenaires les petits cochons. Mais personne ne se pose la question fondamentale de la perte de vision causée par tous ces gens qui regardent des films de cul avec le nez sur l’écran du portable pour y voir de plus près. Orgasme ou strabisme, il faut choisir ! "Ah merde la bite est hors champ là, oh zut le jet de sperme est invisible car c’est trop petit, et fuck j’arrive pas à voir la marque du lubrifiant sur la table pourtant il a l’air vraiment efficace. C’est le Pjur Man Extremeglide ou le Pjur Back Door Glide ? C’est important ! Bientôt, il faudra regarder le porno avec des jumelles (pas les filles, l’objet bande de cochons pervers, vraiment je vous garde à l’œil vous) et tout ça c’est la faute d’une grande marque de maison de disques qui a bourré le crâne de toute une génération de kids en les convaincant que c’était super cool de regarder la dernière vidéo de la dernière chanteuse ringarde française, pas sur la télé, mais sur l’écran de YouTube de leur méchant téléphone portable de première génération. Et après ils s’étonnent que le marché du disque se casse la gueule, c’est trop drôôôôôle.

Pendant ce temps, certains malades commencent à sous-entendre que regarder du porno avec un vrai écran de télé, avec des vrais DVD et les bonus et les chapitres du film, c’est limite pas normal parce qu’on est trop à l’aise dans le divan, avec le lube, la cum towel, la bière, cool quoi. C’est comme si on faisait ça trop bien, trop à l’aise, trop confortable, quand la très grande majorité des teenagers font ça sur le même poste de travail qui leur sert pour les dissertations de philo, pouahhhh, le mélange des genres, le multitasking et tout ça. Attends, je me mate un porno pas safe de Bel Ami pendant que je mets des images de cul sur Tumblr et que je texto des messages à ma mère qui fait les courses ("N’oublie pas mon Savane marbré au chocolat ou je t’ouvre pas à porte de la maison"), la honte. Ils sont là en train de prendre du plaisir, assis devant leur ordi à leur bureau, dans une position super inconfortable et en plus c’est pas un Mac Air ! Ou pire c’est un méchant HP pas joli qui plante ! Ou pire c’est un Acer qui rame ! Les occasions cocasses sont innombreuses !

Et on en arrive au summum. Des amis que vous adorez viennent chez vous pour vous faire découvrir des séries télé américaines super drôles avec des noms hyper conceptuels comme Parks and Recreation (on dirait le titre d’un vieil album de Brian Eno) et quand on les regarde sur l’écran haute def de ma télé Philips Ambilight, ils vous disent : "Tiens c’est moins joli que sur l’écran d’ordi". Je vous jure ! Et ils ont même pas d’Apple non plus ! Ni de télé ! Je les adore ! On a grandi avec des films comme Total Recall qui nous ont fait rêver à des écrans télé qui recouvrent l’intégralité des murs de la maison et c’est la modernité qui nous a réduit l’image à un cadre qui est plus petit que la main ! Chéri, j’ai rétréci Antonio Biaggi ! Le but de tout porno est d’agrandir, pas de promotionner la microbite ! Je parle avec un accent ou quoi ? Donc la prochaine fois que vous faites ça, pensez à moi (et je vous garantis que vous penserez à moi car cette histoire, c’est comme les crétins qui se préparent à descendre du TGV alors qu’il n’est pas encore arrivé à destination, c’est écrit là) et s’il vous plaît, installez-vous correctement pour apprécier un bon porno et vous me remercierez... "Ah il dit pas que des conneries, ce Lestrade". You bet, ma chère.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love