Accueil du site > Porno > On The Job

*****

On The Job

mardi 21 juillet 2009 ,par Didier Lestrade

Tony DiMarco scores what could be an Award Winning scence with Antonio Biaggi and Aitor Crash. It’s maybe the pair of the year, totally wild sex with tip top photography that shows it all. Great enery.

de Tony DiMarco (Raging Stallion, 2009)

Cast : Manuel DeBoxer, RJ Danvers, Justin Christopher, Adam North, Antonio Biaggi, Aitor Crash, Tyler Saint.

Une curiosité. Les studios sortent tellement de films désormais que certains films de série B s’avèrent être presque des classiques. Exemple avec ce « On The Job » qui est sorti sans grand tralala et qui mis, mis bout à bout, représente un des meilleurs films pornos de l’année.

Le duo Antonio Biaggi / Aitor Crash, qui commence le film, dépasse les grandes productions. C’est une histoire de latinos, le premier d’Amérique Latine et l’autre d’Espagne. ils se parlent en espagnol et, franchemet, Biaggi est connu pour sa bite qui ressemble à une truite (dans « Trouser Trout » !), mais le fait de faire jouer ces deux-là ensemble, c’est de la dynamite. Aitor s’affirme comme le meilleur acteur espagnol de sa génération, bien plus efficace de Damien crosse. Il est impressionant en top dans « Ink Stain » où il jaw fucks Nick Piston, et là il est inégalable quand il s’assoit sur Antonio. Le mec rides it all with a huge grin. C’est une scène d’anthologie, du début à la fin, il n’y a rien à jeter, c’est énorme !

Ensuite Manuel DeBoxer se paye RJ Danvers. Ce dernier, pour moi, n’a rien de spécial mais Manuel est partucilièrement beau ici. En général, c’est un bottom qui crie trop fort, ici il est en top très convaincant, et surtout, merde, quelle attitude il a. L’anneau dans la lèvre inférieure, la chaîne autour du cou, le corps qu’il a ! Beaucoup de plans fronteaux, on se dit que Tony DiMarco rejoint le grand classicisme de Raging, avec des séquences longues sur un plan fixe qui concentre toute votre attention sur l’action sans vous perturber avec de l’édition brouillon. Gros plans superbes. Et même si Manuel ne bande pas beaucoup au moment de l’orgasme, c’est joli, joli, joli.

J’ai sauté un peu la 3ème scène avec Justin Christopher, toujours aussi efficace. Mais il est collé à un nouveau, Adan North, qui a sur le ventre un énorme tattoo avec un oeil genre pochette baléarique de FFRR de 1989 et franchement ça me déconcentre trop. C’est la scène qui plombe le film et qui lui vole son statut de Classique.

Car la dernière est correcte, on retrouyve Manuel DeBoxer (visiblemnt, Espana rules now, pas étonnant que tout le monde aille à la Gay Pride de Madrid) et Tyler Saint, un acteur qui ne me dit rien, trop Falcon, trop bland. Bref, un film qu’il faut avoir pour la première scène surtout. En bonus, un solo de Tony Romano.

SAFE

Raging Stallion Raging Stallion Raging Stallion Raging Stallion Raging Stallion Raging Stallion
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love