Accueil du site > Porno > Spy Quest

*****

Spy Quest

mardi 6 juillet 2010 ,par Didier Lestrade

I discovered Markus Ram on this one and I was blown away. All action is frentic, a great Mills & Creg signature. Watch out for last scene.

de Brian Mills & Harold Creg (Titan, 2005)

Cast : Spencer Quest, Markus Ram, Cliff Rhodes, Ben Jakks, Owen Hawk, Jake Hansen, Dylan West, Zack Evans

Parfois une pensée rapide, un éclair de mouvement ou une couleur vous rappelle un DVD et vous comprenez pourquoi. C’est un très bon film. Je me souviens que lorsqu’il était sorti, en 2005, son intensité m’avait légèrement dépassé, ce qui est agréable. Titan est parfois trop esthétique et le oooomph n’est pas toujours là. Ici, c’est un film bourré d’action, je ne dirais pas que les mecs sont sous crystal, car ils ne le sont pas, c’est juste que les scènes sont incroyablement denses.

D’abord, il faut dire que le film est à la gloire de Spencer Quest (d’où le titre du filmn fact fans) puisqu’il dirige l’intrigue du début à la fin. C’est vraiment le genre de gay qui sait tout faire bien, avec frénésie. A ses côtés, il y a son clone, Cliff Rhodes, et surtout un clone que l’on n’avait pas vu avant, Markus Ram. Titan a plusieurs de ces blacks immenses assez nasty, avec Diesel Washington. La dernière scène du DVD, où il joue, est un truc que l’on doit voir.

Le film se passe dans les bureaux faux-futuriste de la Titan Intelligence Organisation (TIO, go figure) où on se trouve face à des super espions baiseurs. Il y a des typos digitales sur l’écran qui nous disent où on est, ça fait "Tron" et moi j’aime ça. La première scène débute avec Owen Hawk, no less, super sexy à cette époque (avant qu’il ne vire bareback gothique avec son label berlinois Dark Alley). Avec Cliff rhodes et Dylan West, le film débute en trombe (ah j’ai toujours voulu la placer celle-là !!!) et à 30 minute, on est déjà très bien.

La deuxième scène est une sorte de cadeau perso. L’autre black célèbre de Titan à ce moment était toujours Ben Jakks, un géant anflais qui est la version XXL de Austin Wilde de Raging Stallion de Now. Ben est à baffer tellement il est beau de partout, son visage ressemble à celui d’un marine black qui aurait attérri au pays du porno. Il y a une fraction de séquence où on voit son visage de face (rare) pendant au moins 15 secondes, woa. En face de lui, match improbable, Jake Hansen, un goret bear recouvert de poils. Le grand black presque imperbe (en fait il est rasé) avec le nounours blanc poilu. Great combo, it’s a winner.

Ensuite Rhodes ausculte ensuite Zack Evans, un poupon de 20 ans et pas beaucoup plus qui a un truc parfait pour lui. On dirait un kid hétéro mais gay. Il jouit une première fois comme si on était à Lourdes.

Et on arrive à la dernière scène, à l’Aqua Center du centre des opérations secrètes (je vous tiens au courant), dans un décor de bleu et de noir sous-marin, avec Markus Ram qui porte une combinaison de plongée à manches courtes - ça prend une tournure latex qui n’est pas ça, c’est bien mieux. On est dans un truc de couleurs qui plante cette scène dans votre souvenir (des années après), comme au moment de la lumière des champs dans "1900".

Le blowjob est brûlant, un des meilleurs de l’histoire du porno. Markus Ram est un sauvage avec un visage massif, un corps poilu et une bite désormais célèbre. Spencer Quest montre à quel point il est fort, tout le temps, c’est lui qui drive cette scène, dans tous les sens. C’est too much moi je dis. Un *****.

SAFE

Titan Titan Titan Titan Titan Titan Titan Titan
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love