Accueil du site > Porno > The Other Side Of Aspen II

Classic !

The Other Side Of Aspen II

mardi 24 mai 2011 ,par Didier Lestrade

Aspen is getting serious ! 12 guys from the golden age of ’85. O.G . Johnson rocks but Jeff Turk and Scott O’Hara steal the show. Those guys !

de Bill Clayton (Falcon, 1985)

Cast : Kurt Marshall, Stevie Henson, Chris Lane, Giorgio Canali, Tony Bravo, O.G. Johnson, Scott O’’Hara, Jeff Converse, Jeff turk, Eddie Marks, Lee Stern, and the Mystery skyer

Deuxième volume du coffret 5 DVD sur la saga Aspen et celui-ci est un des plus sexy. On y trouve un cast beaucoup plus riche que dans le premier volume, on est déjà en 1985 avec Falcon qui st devenu leader dans le porno gay. Ce sequel bénéficie même d’un thème musical, assez strident d’ailleurs mais bon, on est dans le goldie. Il y a des acteurs ici qui étaient alors au premier rang de l’érotisme gay, comme Giorgio Canali qui représentait le fucker méditerranéen clone endurant mais chaleureux, comme Arpad Miklos aujourd’hui, Le blond Kurt Marshall avec des boucles partout, Tony Bravo qu’on voyait beaucoup dans les revues érotiques comme Honcho. Et tout brille ici, la photographie n’a plus ce côté brouillard du premier volume. La vidéo commence à avoir une qualité d’image qui rend tout plus sexy.

Et ça commence fort avec O.G. Johnson, le black qu’on voit dans une célèbre scène d’avion dans « Night Flight ». Le mec est toujours aussi irrésistible aujourd’hui, c’est un type qui parle quand il aime ce que lui fait Lee Stern, un joli mec qui a besoin d’un garagiste pour réparer sa voiture. On est dans le garage à l’arrière de ce break et O.G. s’allonge derrière pour se faire sucer en disant « suck it suck it suck it » et le blowjob est destructeur. On est encore dans la période pré-safe de Falcon, les capotes n’arriveront que plus tard et donc vous avez l’avantage de voir du sexe like old times. O.G. a une bite merveilleuse mais il a une gueule géniale aussi.

Entre chaque scène, on a Ken Marshall qui nous tient au courant de la « trame » du film et on trouve Jeff Turk, qui était déjà dans le film précédent, qui revient du ski avec beautiful Steve Henson et gentil Eddie Marks. Jeff prend une douche et commence à se branler devant un film porno hétéro, il y a les plus beaux gros plans du film, pendant qu’il est excité de partout. Ce mec a une gueule de Marine, avec une moustache en accent circonflexe. Les autres le rejoignent et c’est une scène parfaite from A to Z. Les blowjobs sont si hot qu’il jouit, carrément, et ça continue après. Superbon threesome.

Scène suivante avec Giorgio Canali qui fait un massage sportif à Kurt Marshall et on sait pas pourquoi mais ça finit encore par un doigt dans le cul. Bon casting, méditerranée vs suédois, surtout quand arrive Tony bravo qui est un genre à lui seul. Bon c’est précisément quand ça devient chaud qu’arrive cette musique de Nintendo qu’adoreront toutes les folles de Now. Canali encule Bravo devant la fenêtre qui montre les montagnes et la neige. Tout d’un coup, on ne sait pas pourquoi, il fait nuit et ils sont dans une autre position et la musique a été shintée. Je rigole comme ça mais la musique revient à nouveau pendant que Bravo s’assoit sur Canali et c’est le troisième climax du film. Baaaam.

La scène suivante est un truc typique de Falcon de cette époque. Dans une autre chambre, on retrouve Eddie Marks et Chris Lance qui sont presque identiques dans leur genre blonds cendrés un peu aryens quelque part, dans le genre Falcon nazi, et on se dit « nan ça va pas m’exciter » et 5m minutes après vous êtes en plein California Love. Ce sont des mecs presque couleur carton à cause du soleil, mais ils représentaient ce qui était nouveau à l’époque : des jeunes white trash qui baisaient vraiment bien et hot as hell. Orgasmes de dingues.

Ken Marshall est en train de skier en plein soleil quand il rencontre le Mystery skier, un mec qui, je vous assure, va garder son masque pendant toute la baise, même quand il suce. Moi j’avais trouvé le gag un peu long, je sais que ça excite des gens, mais je trouve que cette scène est foutue car à partir d’un moment, ce masque en laine rouge, il est vraiment ridicule.

Et comme tous les Aspen, ça se finit par la partouze de tous les acteurs déjà vus, plus les nouveaux, et pratiquement les plus sexys comme ce Scot O’Hara, un lad rouquin avec une bite longue, légèrement recourbée et toujours extra dure (dans les crédits d’ouverture, il y a marqué « Scott 0’Hara – the man with the BIGGEST DICK in San Francisco » en capitales if you please). Ou Jeff Converse qui a joué dans plein de films de Falcon de cette époque. Pour les dingues de mode, tous les pulls à rayures sont top. Fantastic blowjobs, puis tout le monde passe sur Chris Lance dans une ambiance de plus en plus chaude, tout le monde transpire dans ce chalet. Bien sûr Scott O’Hara jouit comme un stud. Pour les fans, ça se termine par du kinky avec un peu de foot fucking, les premiers orteils.

Pré-safe

Lee Stern Beautiful Lee Stern O.G. Johnson rules Jeff Turk deep inside Turks comes Kurt Marshall Tony Bravo ! Chris Lane Eddie Marks sleeps Scott O'Hara ladness Scotts licks toe
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Join the Resistance : Fall in Love